Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des Bactéries et de l'Evolution

Un p'tit café Jean-Pierre?

20 Octobre 2006 , Rédigé par Benjamin Publié dans #Divers Sciences

"Oui, je veux bien, merci!" Je fais ici appel à votre culture ("youpi matin" en particulier) pour vous rappeler les effets psychotropes du café, que vous connaissez tous et buvez tous les jours. Ceux que les longs textes effraient, passez à la conclusion, je m'aperçois que j'ai été long.

La molécule responsable en est bien sûr la caféine, connue également sous le sobriquet de 1, 3, 7 triméthylxanthine et schématisée ci-contre. La théine est en réalité de la caféine, mais dont la diffusion est ralentie par les tannins de la feuille de thé, ce qui rend ses effets plus progressifs. Un petit café contient environ 100mg de caféine*. Ses effets stimulants (et lipolytiques) sont bien connus et utilisés dans le cuisines et les pharmacies. Attention cependant, au-delà d'un gramme par jour,  le caféinomane subira des troubles de la diurèse, de l'activité musculaire, de l'arythmie cardiaque, des troubles digestifs, mais aussi des pensées et propos décousus**!  Cette petite molécule est aussi addictive : elle entraîne la fabrication d'un plus grand nombre de récepteurs à l'adénosine (son antagoniste dans l'organisme), donc un grand déséquilibre en cas de sevrage ; allez-y progressivement! En revanche, les effets psychotropes de la caféine sont de courte durée et n'affectent pas la concentration intellectuelle ; elle suscite également des espoirs thérapeutiques, notamment pour la maladie de parkinson et certains troubles respiratoires ches les prématurés.
Pour apprécier les effets secondaires du café, regardez donc ce gag de Dilbert et les suivants pendant qu'ils sont encore en ligne  ; "sadness is just another word for 'not enough coffee' ".

Il est tout de même étonnant que ce psychotrope, probablement le plus consommé dans le monde, n'existe pas pour notre agrément, mais pour neutraliser les insectes qui se repaîtraient bien de caféier, de théier, ou des 80 autres essences produisant de la caféine.

Tout cela est bel et bon, mais pas très neuf. C'est vrai. Je vous propose donc quelques nouveautés sur la caféine, non seulement étonnantes, mais également applicables dans la vie de tous les jours pour votre plus grand profit (à ce stade, le bactérionaute trépigne, spécialement un que je ne nommerai pas).

Je fais maintenant référence aux travaux de psychologie sociale publiés dans deux articles1, 2 (ici et , ou encore la Recherche de ce mois-ci)
datés de 2006 et manifestement en provenance de la même équipe. Les expériences sont réalisés suivant le même protocole : un groupe de personnes ingère une dose de caféine ajustée à leur poids et dissoute dans un liquide orange (sans doute pour s'affranchir des effets "culturels" du café). Sans le savoir, d'autres personnes se voient administrer un placebo (liquide orange seul). 40 minutes après ce rafraîchissement, les cobayes lisent un document, un "message", qui exprime une opinion différente de la leur sur une question passionée comme l'euthanasie. Il est alors possible de "mesurer" l'influence directe (changement d'avis) ou indirecte (changement d'avis sur une question annexe comme l'avortement) du message. A votre avis, quels est l'effet de la caféine dans tout ça? Dans la variante où le message n'est pas lu mais où les participants prennent note de l'avis de chacun, l'avis de la majorité a une plus grande influence directe (mais aussi indirecte, ce qui est nouveau, paraît-il) sur les patients caféinés. Dans la deuxième variante, dite du document lu, la caféine facilite l'adhésion au message (pourtant contraire aux convictions exprimées!). Qui plus est, une telle conversion semble avoir une influence indirecte et résister par la suite à une "contre-persuasion". L'avis sur la question  principale est modifié, ainsi que l'avis sur des questions annexes, et cette modification n'est pas aisément réversible. La caféine rend-elle alternativement versatile, têtu, et amnésique? Si oui, depuis combien de temps les hommes politiques en concomment-ils autant?

Conclusion : la caféine rend plus perméable aux opinions opposées, avec les nuances citées plus haut et les limites de l'expérience.
Ces travaux soulignent une fois de plus la complexité de nos processus cognitifs. Toutefois, si le principe ne m'étonne que relativement, l'importance de l'impact me stupéfie et me pousse à émettre des réserves (pas assez de café sans doute) : les convictions choisies paraissent trop fondamentales pour être modifiées si facilement, en tout cas sans que personne ne s'en soit rendu compte avant. J'aimerais avoir les données sur la stabilité des opinions ainsi changées.

Si vous voulez convaincre vos collègues et supérieurs du bien-fondé de vos idées, faudra-t-il proposer force expressos aux réunions de travail, tout en s'octroyant un discret décaféiné? Je vous suggère d'essayer et de me communiquer vos résultats, avant que le café ne soit prohibé. J'essaierai pour ma part un colloque open-café ouvert aux créationnistes... et puis non, je veux encore croire aux pures lumières de la raison.

1. Martin P. Y., Martin R.. The Effects of Caffeine Consumption on Direct and Indirect Majority and Minority Influence. Journal of Applied Social Psychology 36 1961 (2006).

2. Martin P. Y., Hamilton V. E., McKimmie B. M., Terry D. J., Martin R. Effects of caffeine on persuasion and attitude change: The role of secondary tasks in manipulating systematic message processing. European Journal of Social Psychology 10.1002/ejsp.347 (2006).

*alors que mon café filtre spécial "poudre à canon" en contient 1g par tasse.

**ce qui explique les effets secondaires du café "maison" sus-mentionné, et une bonne partie du contenu de ce blog...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louis 23/10/2006 18:02

Rhaaaa ! Je trépigne. Pour faire un bon café de bactériblogueur versatil (copyright Goscinny), faites bouillir 1 livre de café humide. Quand l'eau bout, lancer un fer à cheval dans la bouilloire. Si le fer à cheval ne flotte pas, rajouter du café.

Nwash 23/10/2006 12:19

Petite note culturelle: sais-tu que la caféine est le psychotrope le plus consommé de la planète? En effet si on additionne les Gigalitres de café/coca-pepsi/thé consommés dans le monde, et ben ça en fait de loin la substance addictive la plus populaire au monde!

Benjamin 23/10/2006 15:47

Je cite le texte plus haut : "ce psychotrope, probablement le plus consommé dans le monde"donc oui, je m'en doutais un peu ;-)Prochain article sur le phosphore et la mémoire on dirait...

Zolive 20/10/2006 14:09

Etienne D. ne doit pas en boire beaucoup... de 1,3,7triméthylxanthine ;)

Benjamin 20/10/2006 15:52

Une seule fois, juste avant de rencontrer Raël... Si l'on caricature les résultats présentés ci-dessus, avec un caféiné, le premier qui parle a raison pour longtemps... ;-)