Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des Bactéries et de l'Evolution

Un peu d'étymologie (3): Protée, Proteus, protéobactéries

21 Novembre 2008 , Rédigé par Benjamin Publié dans #Bacterioblog

Dans la mythologie grecque, Protée (ci-dessous) est une divinité marine qui possède entre autres facultés le pouvoir de changer de forme. Son nom, déjà radicalisé en latin, est à l'origine de notre "protéiforme", adjectif équivalent à "polymorphe". On trouve également "protean" en dans la langue de J. K. Rowling (heu, je voulais dire de Shakespeare), ainsi le "Protean Charm" qui permet à Hermione de fabriquer des pièces de monnaie dont l'aspect peut changer. Si l'on préfère s'en tenir à Sakespeare, qui convient mieux dans les salons, on rappellera qu'il a donné le nom de Protée à l'un des deux gentilshommes de Vérone. Celui-ci ne se métamorphose pas, mais comme il jure un amour éternel à une première dame, s'efforce d'en séduire une seconde tout en trahissant son ami, on subodore que son nom lui vient de l'inconstance de ses sentiments.


Il aurait été surprenant que ce "Protée", si utilisé dans le langage courant et en littérature, ne contamine pas la biologie. Effectivement, Linné a nommé un genre de plantes Protea, en raison de sa diversité de formes. Dans le règne animal,on trouve le protée Proteus anguinus, un étrange petit amphibien cavernicole, qui n'a aucune propriété de métamorphose, bien au contraire: on peut dire qu'il passe sa vie avec les apparences du stade larvaire, d'ailleurs peu séduisantes:


Alors forcément, lorsque les chimistes du XIXème siècle identifient une classe de molécules qui à composition identique sont pourtant très différentes, il n'est pas étonnant qu'ils les aient nommées "protéines"... C'est tellement logique que c'en est faux: le terme aurait bien été créé en 1838 par Jöns Jakob Berzelius, un chimiste suédois, mais trouverait sa racine dans le mot grec "proteios" signifiant "premier" plutôt que dans le nom de la divinité. C'est du moins l'avis partagé par les biochimistes.


Enfin, parce que dans ces billets traitant d'étymologie je m'efforce toujours de retomber sur les bactéries,  sachez qu'il existe un genre bactérien Proteus, dont l'espèce la plus admirabe est -pléonasme- P. mirabilis, pathogène opportuniste causant notamment des infections urinaires. Mieux, le phylum auquel appartient ce genre est celui des Protéobactéries, appelé ainsi en raison de la grande diversité des bactéries qu'il renferme, bien que celles-ci soient proches d'un point de vue phylogénétique. Jugez plutôt: on y trouve des bactéries du sol, comme Pseudomonas, des pathogènes ou des symbiotes intracellulaires, comme les genre Rickettsia, Rhizobium ou même nos petites mitochondries, des pathogènes aussi célèbres que ceux de l'ulcère gastrique, de la peste et du choléra, les entérobactéries qui peuplent notre tube digestif, dont, bien sûr, notre très chère Escherichia coli.



Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bernard 10/02/2009 20:44

Bonjour, On peut voir des protées anguinus  vivants dans le Vercors(38) élévés dans la grotte de Choranche. Mais s'agit-il d'1 erreur? Le protée est un amphibien, pourquoi le qualifier doublement de reptile?

ira 24/11/2008 23:57

merci bcp, ce blog est impressionant, je reviendrai  
IRA a new york city

Dracip27 21/11/2008 23:21

Bonjour, je passais, un très bon blog scientifique,du genre que j'aime bien .Et que j'aimerai bien avoir dans ma communauté. "Le champ du monde".Bonne soirée.Dracip.