Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des Bactéries et de l'Evolution

L'argent a une odeur, le fer non plus

17 Janvier 2007 , Rédigé par Benjamin Publié dans #Divers Sciences

Il y a quelques billets de cela, j'évoquais en passant le fait que les métaux n'avaient pas d'odeur par eux-mêmes, mais seulement après un contact avec la peau. Nous interprétons cette odeur comme une odeur "métallique", à la fois à tort et à raison, d'où la contradiction syntaxique de mon titre.

Pour commencer, le fer ferrique Fe3+ nous paraît inodore. En revanche, le fer metallique Fe et le fer ferreux Fe2+  engendrent bien une odeur caractéristique après contact avec la peau.
Ceci nous donne un indice : de toutes les espèces évoquées ici, le fer ferrique est la seule à ne plus pouvoir provoquer des réactions de réduction dans les conditions ambiantes. Les travaux de D. Glindemann nous apprennent qu'au premier contact de notre peau avec le métal, la sueur oxyde le fer métallique en fer ferreux puis en fer ferrique. Dans l'intervalle, Fe2+ réduit les péroxydes issus de l'action des UV sur nos graisses corporelles, pour les décomposer en hydrocarbures. Ces molécules volatiles ont une odeur que nous interprétons comme l'odeur métallique. Ce mécanisme explique également l'odeur métallique du laiton que voulait piéger Jean-Baptiste Grenouille, celle du sang, qui contient bien sûr du fer, mais pas autant qu'une pièce de monnaie... notre nez reste assez sensible, même si notre sens olfactif a regressé au cours de l'évolution au profit de la vue (un prochain billet?).

L'argent a donc bien une odeur si on désigne par ce mot les pièces de monnaie. En revanche, j'ignore si l'argent métallique Ag (ou même l'or Au) est assez réactif pour conduire les mêmes réactions chimiques. Les euros contiennent en effet du nickel, du cuivre, du laiton et même de l'acier.
Financement

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Matthieu 17/01/2007 16:06

Interessant !