Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des Bactéries et de l'Evolution

Mimivirus (la suite) : un pathogène généraliste?

21 Décembre 2006 , Rédigé par Benjamin Publié dans #Microbiologie

Après avoir lu le billet précédent, un bactérionaute attentif me dirait : "certes, mais le crible qui a sélectionné Mimivirus utilisait des amibes (ci-contre) et était conçu pour trouver des bactéries pathogènes de l'homme. Mimivirus obéit-il au théorème et se comporte-t-il comme une légionelle pathogène?". La réponse apportée par Didier Raoult est : oui, on dirait, avec des preuves indirectes en attendant mieux : ils ont trouvé chez des patients souffrant de pneumonie des anticorps dirigés contre Mimivirus et des particules virales de Mimivirus dans leurs poumons!

Les virus sont connus pour avoir un spectre d'hôte étroit ; en effet, leur principal ennemi est le système immunitaire, et il est plus facile de devenir un professionel de l'évasion dans un système immunitaire plutôt que dans deux. Dans ma lointaine jeunesse, lorsque je travaillais sur un bactériophage, soit un virus de bactérie, une collègue médecin me demanda s'il ne risquait pas de m'infecter. Goguenard, je répondis que si une telle chose devait arriver, j'obtiendrais probablement le prix Nobel de médecine ; un virus de bactérie, infecter directement un humain? Révolutionnaire, mais encore jamais observé. En attendant, les bactériophages peuvent se rendre utiles aux bactéries qu'ils infectent de manière chronique (lire cet article pour avoir un exemple), de même que la variole des conquistadors a tué plus d'indiens que leurs armes à feu. Les phages bactériens ne sont donc pas dangereux pour nous une fois séparés de leurs hôtes, ce qui se résume en deux octosyllabes :

Si les bactéries point ne crains,
Pour les phages n'aies que dédain

Si Mimivirus est effectivement capable d'infecter des amibes et des macrophages humains, donc des cellules de métazoaires et d'autres microbiennes (par rapport aux légionelles qui en sont capables, il a le mérite d'être viral), c'est effectivement assez stupéfiant. Cependant, tout s'éclaire (i. e. le Nobel s'éloigne) si l'on considère d'une part que les cellules humaines sont bien plus proches des amibes que des bactéries, d'autre part qu'il y a une convergence fonctionnelle entre amibes et macrophages (à droite, un macrophage faisant le grand écart), deux cellules spécialisées dans la phagocytose. On peut conclure que d'un point de vue médical, il n'est pas surprenant que la détermination des agents infectieux à l'origine des pneumonies soit si difficile, si ces pathologies peuvent être provoquées par des bactéries comme par des virus inconnus jusqu'en 2005.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Le pÚre Noël 24/12/2006 12:03

Ehehehehehehe !Joyeux Noël aux bactéries !Le père Noyel Poilu

kéké 23/12/2006 19:07

Je suis de moins en moins c.. en lisant ton blog. Ca fait plaisir.Tes lectures avancent ?? il s\\\'agirait aussi d\\\'analyser les stats et les cotes de nos parties !! ehehehehehe

ugn 22/12/2006 10:26

c'est compliqué... bon, je vais relire les deux articles mimivirus pour essayer de m'instruire