Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des Bactéries et de l'Evolution

Des microbes vieux de 220 millions d'années sous le microscope

14 Décembre 2006 , Rédigé par Benjamin Publié dans #Microbiologie

Dans le film Jurassic Park, des moustiques piégés dans l’ambre, soit de la résine fossilisée, fournissaient l’ADN nécessaire à la résurrection des dinosaures. Certes extrapolé à l'extrême, ce scénario reposait toutefois sur des méthodes bien réelles de paléontologie. Dans le Nature sorti tout à l”heure, des scientifiques rapportent leur découverte d’un Triassic Park microbien1, vieux de 220 millions d’années. Je rappellerai seulement que le Trias constitue le premier système de l’ère secondaire ou mésozoïque (qui comprend le Jurassique et le Crétacé), et qu’à cette époque, les premiers dinosaures arpentaient la dernière Pangée, peut-être aux côtés des tout premiers mammifères.
Insecte piégé dans l'ambre

Les chercheurs ont donc identifié les divers microbes retrouvés dans ces vieilles gouttelettes d’ambre, c’est-à-dire les microbes eucaryotes : protozoaires, algues et champignons microscopiques. Les bactéries, majoritaires, sont malheureusement trop petites et indifférenciées pour être systématiquement reconnues à l’état “fossile” ; les méthodes normalement utilisées reposent sur l’analyse du métabolisme, de quelques caractères structuraux (présence d’une paroi, capacité de former des spores) et de plus en plus, génétiques.

La conclusion principale de cet article est que les principaux types microbiens “modernes” étaient déjà présents à cette époque reculée, ce qui implique que ces espèces ont survécu à la crise Crétacé-Tertiaire (ce qui ne m’étonne pas, braves microbes!), que les mêmes chaînes alimentaires étaient en place, et que certaines amibes avaient déjà quitté le monde marin (en photo, une amibe contemporaine). On peut regretter avec eux l’impossibilité d’avoir un echantillon de sol fossile aussi bien conservé que l’ambre pour en analyser la microflore (mais peut me chaut, car on ne sait pas caractériser 99% des microorganismes d’un sol actuel). Je regrette également l’impossibilité d’accéder à l’information génétique de ces microbes, contrairement à Jurassic Park (ils ne disent pas avoir essayé, mais ça me paraît difficile)! Ce serait extrêmement fructueux, à la fois en termes d’identification systématique, mais aussi en termes d’évolution : y avait-il un opéron lactose2 au Trias, soit au moment de l'apparition des premiers mammifères?

Cet article de paléomicrobiologie méritait évidemment d’être publié, mais à mon humble avis il doit beaucoup à la chance d’avoir trouvé de l’ambre aussi ancienne, chance bien sûr exploitée par un travail certainement considérable et de qualité (microscopie électronique, identification…), mais par aucune réflexion innovante. Certes, je ne vais pas faire la fine bouche, je suis ravi de savoir que les capacités d’adaptation des microorganismes montrées au laboratoire et dans la nature soient montrées à l’echelle des temps géologiques.


1 Alexander R. Schmidt, Eugenio Ragazzi, Olimpia Coppellotti and Guido Roghi. A microworld in Triassic amber. Nature 444 835 (2006)

2L'opéron lactose est un ensemble de 3 gènes qui permet aux bactéries d'assimiler le lactose, un sucre du lait. Cet opéron est notamment crucial lorsque les bactéries colonisent le tube digestf d'un nourrisson ; il est donc retrouvé chez les bactéries de la flore digestive,également très présentes dans l'environnement.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ugn 15/12/2006 09:46

quid de la syntaxe de cette phrase ??
"je suis ravi de savoir que ce que les capacités d’adaptation des microorganismes montrées au laboratoire et dans la nature soit montrées à l’echelle des temps géologiques"
et de celle-ci :
"Les chercheurs ont donc identifié les divers microbes retrouvés dans ces vieillles gouttelettes d’ambre, c’est-à-dire les microbes eucaryotes : protozoaires, algues et champignons microscopiques."
louis, corrige-moi si je me trompe...
et benjamin, relis-toi ! la quantité, c'est bien gentil, mais bon hein euh oh...

Benjamin 15/12/2006 10:07

Mea maxima culpa est!Merci de publier 50% de commentaires sur les fautes d'écriture, je me sens soutenu!La première faute est corrigée, elle vient d'une reformulation suivie d'une crise de cécité. Je me relis, quand même, mais il y a une phase ou je rate une bêtise sur deux et toujours les mêmes!).

Tom Roud 14/12/2006 19:29

Pour l'ADN, il ne faut pas trop rêver : il paraît de toutes façons que l'ADN des moustiques dans l'ambre était tout à fait moderne (contamination). C'est pour cela qu'ils font très attention maintenant, en particulier pour les ADN de Néandertal...

Fed 14/12/2006 15:18

Benjamin,
ne t'es-tu pas fait rouler dans la farine? Ces elements d'ambre ne sont de toute evidence pas tombés dans les mains des scientifiques par hasard. Ce sont les celestes qui les ont placés la ou leur volonté les y a poussé! Oui, LES CELESTES!!!!!
Misérable pantin de la biologie comploteuse ineternationale, tu n'es que le sombre reflet de ces manigances propagandesques americaines visant a placer holliwood, bush et le réchauffemenf planétaire en tete du box-office!
...
Veuillez m'excuser, mais il me semblait que le site manquait fortement des blagues d'emmanuel, qui nous a quittés, sans doute occupé par sa sainte mission prosélyte.
J'aurai deux remarques benjamin (je me fais coach de com):
-1- il faut redonner une personnalité propre à ton blog, car bien que faisant partie du consortium coffe-shop science (c'est pas ca? hihi keske chuis drole) je trouve dommage de le conformiser graphiquement à 100%. Tu devrais garder la structure de base du modele cafe des sciences, mais rajouter quelques fioritures propres, des bandes sur les cotés par exemple avec plein de bactéries et des raeliens cricifiés , que sais-je encore??
-2- si tu continues sur le meme taux de publication, il faudrait  indexer les articles avec leurs titre, image et soit un résumé, soit les premieres lignes de l'article (un peu comme dans youtube) pour donner un apercu du contenu. C'est ca qui donnera envie a tes lecteurs occasionnels de se plonger dans tes articles. Et pis pour un lecteur regulier comme moi, il n'est ou ne sera pas toujours evident de tout lire.
Voila voila,

Benjamin 14/12/2006 16:03

Alors, 1-bien avant d'intégrer le café des sciences, je voulais rendrer le bacterioblog plus joli (notamment au niveau des liens), je ne considérais pas qu'il avait une identité graphique ; le contenu suffit à lui donner une personnalité, non? J'étais loin de penser l'avoir uniformisé à 100%.2-Depuis que j'ai haussé la fréquence de publication, j'ai assigné une catégorie à tous les billets. Les catégories sont donc visibles à droite de la page et permettent d'accéder à un certain nombre de billets anciens à la fois. C'est déjà ça!Je suis prisonnier d'over-blog pour tout ce qui concerne le design de cette page : je ne peux même pas mettre de dessins partout, ni un deuxième module sur les côtés avec ce que je veux dedans! Difficile donc de faire une liste de tous les articles avec des previews, d'autant qu'il n'y a jamais d'image qui résume un billet (tu peux les faire, je ne t'empêche pas ;-) )Par chance, je suis propriétaire de bacterioblog.com, qui redirige pour l'instant vers bacterioblog.over-blog.com ; un jour où j'aurais le temps et la force, je pourrai tout recréer de toutes pièces. La transition sera brutale pour les bactérionautes (problèmes de redirection) mais ce n'est pas pour tout de suite. En attendant, si j'ai assez de visiteurs, si je dépasse un certain indice calculé par over-blog durant une semaine, je disposerai d'un statut qui me donnera plus de libertés. J'avoue ignorer lesquelles.