Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des Bactéries et de l'Evolution

Wiki : pour le meilleur et pour le reste

9 Décembre 2006 , Rédigé par Benjamin Publié dans #Science & Société

Je ne souhaite pas restituer ici un annuaire de toutes le variantes de wikipedia, ce qui serait un énorme travail sans doute déjà accompli par ailleurs, seulement exposer quelques exemples qui illustrent différentes façons de mettre des connaissances à disposition, toutes collaboratives.

Tout le monde ou presque connaît Wikipedia, l'encyclopédie libre
et modifiable à volonté sur internet. Cette ouverture fait à la fois sa force (1,5 million d'articles anglophones, 400 000 pour la version française) et sa faiblesse. Rien n'empêche un anonyme de publier de fausses informations sur wikipedia, ce qui est évidemment arrivé ; après quelques polémiques, il est désormais nécessaire de s'enregistrer pour pouvoir modifier un article (ce qui ne résout pas le problème). Expérience personnelle : j'ai tâché de contribuer de mon mieux à un article de microbiologie sur la Wikipedia francophone, sorti depuis du statut "d'ébauche" ; après quelques modifications, j'y vois encore mes phrases, mais aussi d'autres apparues depuis, et avec lesquelles je suis en grave désaccord! Je ne vais pas me disputer à l'infini pour imposer le point de vue selon lequel on dit "milieu" et pas "medium", que l'étude d'une communauté n'est pas l'étude des interactions avec ce milieu, que le biofilm n'est pas "sécrété", etc.

Pour remédier aux principaux défauts de cette encylopédie dont il est un des fondateurs, Larry Sanger lance en ce moment Citizendium (voir l'article de Libération sur le sujet, ou encore, ironiquement, l'article de Wikipedia), l'encyclopédie collaborative au contenu vérifié. Il s'agit d'importer des articles dignes de confiance, notamment depuis Wikipedia (qui est libre de droits, c'est donc légitime) et en les faisant vérifier par des experts, de même que tout nouvel article. Pour contribuer à ce projet, il faudra accepter d'écrire sous son vrai nom et de voir son travail revu par un "rédacteur". Selon Jean Noël Lafargue, administrateur de la Wikipedia francophone, un tel procédé, similaire au "peer-review", permettrait entre autres la publication de travaux scientifiques par des chercheurs. Comme son ancêtre Wikipedia, Citizendium reposera toujours sur les bonnes volontés des "simples internautes" qui écriront les articles, et surtout sur celle des experts qui voudront bien les lire. J'ai grande foi dans ce projet, et j'espère que citizendium.org figurera bientôt dans les "liens Sciences" à gauche de l'écran.

Il existe également des projets intéressants, louables mais de moindre envergure et où l'outil wiki n'aurait pas été indispensable. Par exemple, il existe un MicrobeWiki où des étudiants et professeurs de l'université de Kenyon dans l'Ohio mettent leurs connaissances en microbiologie à votre disposition (il est également possible d'y contribuer moyennant un enregistrement). Je développe un petit peu sur ce wiki, car j'aime les microbes, même s'il est par construction difficile de critiquer des contenus en perpétuelle évolution. Le Microbewiki permet donc d'accéder à une somme conséquente d'informations, comme la taxonomie et la description de nombreuses espèces de bactéries, mais à mon sens d'une manière tronquée. Par exemple, il est impossible d'obtenir des arbres phylogénétiques bactériens pourtant riches d'enseignements, il n'existe aucun article de synthèse sur des sujets fondamentaux comme la découverte des Archées, les biofilms, les résistances aux antibiotiques... De plus, et c'est assez inquiétant de la part d'auteurs académiques, la section des actualités en microbiologie tire ses sources de la presse quotidienne! Gageons que ces défauts disparaîtront quand ce projet aura mûri.

Pour conclure cet article sur les différents wiki de mise à disposition de savoir, j'accorderai quelques lignes à CreationWiki, "encyclopédie de la science de la création", créé et non pas évolué par le réseau NorthWest Creation (et, si je puis me permettre, qui exprime un créationnisme chrétien assez fondamentaliste car fondé sur l'étude de la bible en tant que source historique). Vous savez maintenant que Richard Dawkins bondirait. De ce site je ne dirai que deux choses, parmi les 1968 possibles (soit le nombre d'articles à ce jour). Tout d'abord, la quantité d'articles présents m'inquiète, car elle reflète un considérable déploiement d'énergie consacré à la justification scientifique du créationnisme, avec des argumentaires certes très soignés, documentés, mais aussi biaisés. Ensuite, ce site ressemble énormément à la Wikipedia d'un point de vue graphique, ce qui peut induire en erreur et octroyer à Creationwiki un peu de l'aura et de la crédibilité de Wikipedia.

Pour résumer mon sentiment en quelques lignes, l'existence d'encyclopédies collaboratives sur Internet ne dispense pas d'esprit critique à leur égard, ce qui n'est pas un scoop.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

mnc 12/12/2006 12:22

Je commence à être très circonspect sur ces demandes de plus en plus pressantes de véritable travail de rédaction, de relecture, d'expertise non rémunérées. Il me semblait que tout travail mérite salaire. Or un site peut se faire payer par un système de pub, ou de dons, ou même d'abonnement.
Pourquoi laisser la porte ouverte à tous ces problèmes grave de modification du savoir ? Rémunérer les rédacteurs, inscrire leurs noms en bas de colonne et les références me semble tout à fait légitime et même primordiale.

Benjamin 12/12/2006 15:04

Il est vrai qu'on ne peut pas compter éternellement sur la bonne volonté des gens, même si beaucoup de scientifiques font beaucoup -gratuitement- pour diffuser de la "bonne science". L'activité de peer-review n'est elle-même pas rémunérée (d'ailleurs, j'en fais là tout de suite, j'espère qu'on me l'aurait dit), souvent comme l'enseignement par des chercheurs non MdC. Sur quelques modèles comme citizendium, à large spectre de domaines mais d'envergure mondiale, il doit être possible de rémunérer un collège d'experts, ou de leur rendre des services non monétaires (congrès, tribune de publication, etc.).Il existe de par le monde quelques postes "à la Dawkins" qui impliquent un travail de vulgarisation ; à mon sens les universités devraient en mettre une petite partie dans chaque poste de professeur d'université, un service qui pourrait être accompli de différentes manières (expertise de textes de vulgarisation, initiative du type "microbewiki", communication dans les écoles ou avec le public...). Bien sûr, je ne souhaite pas les y forcer, mais si ça figurait dans l'intitulé de leur poste ou leurs objectifs annuels (rapporter chaque année une initative de vulgarisation), la science n'aurait pas à s'en plaindre.

Enro 11/12/2006 07:43

Il y a un an et demi, je faisais le constat de la présence du créationnisme sur Wikipédia http://www.enroweb.com/dotclear/index.php?2005/06/17/181-baraminologie-et-creationnisme , avec des articles qui aiguisent parfois notre curiosité... mais peuvent laisser un goût amer !

kaem 11/12/2006 02:01

Je  ne crois pas qu\\\'il faille être étonné par l\\\'ampleur des sites créationnistes. Ce mouvement est extrêmement puissant, et beaucoup plus ancien qu\\\'on a tendance à le croire, et a eu le temps (et l\\\'argent, beaucoup d\\\'argent) de s\\\'organiser, de créer ses arguments, mais aussi ses centres de recherches, ses thésards, ses revues. Qu\\\'ils se dotent d\\\'un wiki n\\\'est pas surprenant. Le livre de Dominique Lecourt "L\\\'Amérique entre la Bible et Darwin" est une magnifique étude des réactions aux idées darwiniennes.

Laurent GUERBY 10/12/2006 11:50

Tout a fait, parfois on se demande si certaines personnes le comprennent bien, avant c'était sur du papier donc on ne vérifiait pas ? Pfff...Un message que j'avais envoyé au début de l'année sur la liste     History of Economics Societies







On Sat, 2006-02-04 at 10:06 -0600, Jesse Vorst wrote: > Sumitra refers to Wikipedia. Social scientists should be aware of the > "openness" of this so-called encyclopedia. I keep finding  factual > errors and editorialised histories in my students' papers for which > they gave W. as the source. My latest course outline requires > corroborating evidence to accompany references to Wikipedia entries. > The widespread lack of W's reliability was, again, illustrated a few > days ago when U.S. Congressional staff was found to have changed > biographies of  their political masters. Disinformation for the > masses (or whatever Orwell called it)? Disinformation? What about some facts: News item: http://news.bbc.co.uk/1/hi/technology/4530930.stm Source data: http://www.nature.com/nature/journal/v438/n7070/full/438900a.html Wikipedia (dis)information about above data: http://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:External_peer_review/Nature_December_2005 If teachers didn't taught students to check multiple source in the paper world, the move to the digital world is indeed an excellent occasion to move from bad to good teaching :). There are many good questions raised about source, trust and authorship of information by the emergence of wikipedia and of the online world, I hope teachers and historians are agitating them before their students as food for thought. Sincerely, Laurent GUERBY http://guerby.org/