Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des Bactéries et de l'Evolution

Le jour d'après hier

24 Octobre 2006 , Rédigé par Benjamin Publié dans #Environnement

Ce n'est que très récemment que j'ai pu voir le film "Le jour d'après" (The day after tomorrow), qui met en scène un changement climatique aussi soudain que cataclysmique. Le héros, un climatologue très au fait du réchauffement global, découvre que l'effet de serre peut avoir des conséquences inattendues : une perturbation de la circulation océanique qui normalement dissipe la chaleur reçue à l'équateur dans les régions tempérés. Il prédit ainsi un refroidissement de l'hémisphère Nord à un vice-président américain tout à fait caricaturé ("qui va payer Kyoto?" "le climat est fragile, mais l'économie aussi!"). Le scénario se réalise bien sûr, plus rapidement et plus brutalement que prévu. Tout devient alors très spectaculaire ; j'aime particulièrement le blizzard cyclonique qui entraîne l'air de la stratosphère vers le sol, bien chambré à -65°C.

Il va de soi que ce film n'est pas réaliste ; il est vrai que quelques modèles climatiques prédisent un refroidissement de l'Europe dû à la perturbation du Gulf Stream, mais rien d'aussi global et d'aussi froid que dans le jour d'après (si vous avez acheté Pour la Science le mois dernier, vous savez que même le rôle du Gulf Stream ne fait pas l'unanimité), mais baste. Il me paraît intéressant de prendre ce scenario au sens métaphorique : un changement climatique rapide est en cours par notre faute, et il faut agir en conséquence comme si nous ne pouvions pas en faire hériter nos enfants. Comme l'indique le titre de ce billet, le jour d'après c'est aujourd'hui.

Enfin, ce blockbuster américain m'a surpris en critiquant la politique des Etats Unis et en abordant le thème du changement climatique. J'entretien le naïf espoir que les mentalités peuvent changer avec un film catastrophe (c'est un peu comme utiliser la peur de l'enfer, mais il faut bien commencer). Pour une sensibilisation plus sérieuse, raisonnable mais tout en restant grand public, peut-être que le film d'Al Gore "une vérité qui dérange" (an inconvenient truth) conviendrait ; je ne l'ai pas encore vu, alors n'hésitez pas à me donner votre avis (ce n'est pas comme si c'était un film à suspense...).

Un dernier mot, que je laisse à Raël, qui est un peu la mascotte du bacterioblog :

"LUTTEZ CONTRE LE REFROIDISSEMENT DE LA PLANÈTE !

Les révélations scientifiques de cette semaine signalant un refroidissement dramatique de la planète contrairement a la vague de désinformations des fanatécologistes voulant qu'il y ait un échauffement global est particulièrement intéressante. Ils tentent de culpabiliser tous ceux qui émettent des "gaz a effet de serre", et en particulier ont récemment lancé aux Etats Unis une campagne contre l'achat de 4 SUV [Sport Vehicle Utility], tentant de culpabiliser ceux qui en possèdent par des publicités télévisées, certains ayant même pris pour thème : "Jésus conduirait il un SUV ?"...

Si il y a réellement un refroidissement dramatique (ce que les québécois vont croire sans peine cette année avec plus de 5 records historiques de froid battus cette année...mon thermomètre se souvient encore des moins 36 !) alors tous ces "écoloinquisiteurs" vont devoir retourner leur veste...Si en effet la planète se refroidit dramatiquement, il va falloir au contraire accroître les émissions de gaz a effet de serre pour réchauffer cette planète en voie de glaciation. Entre vivre dans une chambre froide ou dans une serre le choix est vite fait... J'imagine déjà les publicités télévisuelles: "Soyez civiques, émettez plus de gaz a effet de serre pour sauver la planète"... Tous ceux qui auront de petites voitures économiques seront regardés comme des inciviques ne se préoccupant pas des générations futures, et chacun cherchera pour être green a avoir un SUV plus gros que le voisin...On n'a pas fini de rigoler... En attendant commencez dés maintenant a réchauffer la planète: appuyez sur l'accélérateur! Je vous remercie au nom de tous les Raeliens Québécois...

Peace and Love RAEL" (Contact n° 189, 23 février 2003)

Allez, on a bien ri, on arrête. Il faut savoir que Raël n'est pas scientifique, qu'il est amateur de voitures de courses, que sa "théologie" consiste à nier tout ce qui est inconfortable (éthique, argent,  mortalité... Raël a d'ailleurs un harem à sa disposition), ce qui éclaire sa position ci-dessus (voir d'autres opinions hilarantes ici). Quant à l'idée de polluer pour remédier à un changement climatique, il en sera bientôt question sur le Bacterioblog.

Pour des sources scientifiques sur le changement climatique, allez voir sur l'ipcc.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zam 24/10/2006 20:00

Il est génial ce rael quand même... La théorie de la conspiration est décidément un argument génial pour quiconque veut persuader les crétins...  Bizarrement c'est le genre d'argument qui se retrouve chez tous les fondateurs de sectes, mais aussi chez beaucoup de nos amis populistes (incluant extreme droite mais aussi d'autres mouvements se disant de centre ou de gauche tout aussi populistes). Peut-etre pourrait-on faire un article socio traitant de "comment convaincre la masse idiote?" Je pense qu'une regle d'or est: "plus c'est gros mieux ca prend."

def 24/10/2006 19:32

ha ben oui courrier international s'y met aussi (avec un impact peut-etre moins grand mais plus qualitatif?) avec un numéro spécial "tout savoir sur le réchauffement climatique et comment y remédier". Je l'ai pas encore lu donc je ne connais pas encore la solution miracle.

Louis 24/10/2006 13:47

Décidément, il est partout où il y a des chances de contredire la majorité de la communauté scientifique, de se tromper et d'en faire lourdement pâtir l'humanité, celui-là.Comme dirait Achille Talon : Je ne vous aime pas et vous êtes laid. Hop. Bof.A part ça, on n'a qu'une très faible expérience de l'impact des films catastrophes sur le destin du monde. Je pense seulement à la guerre froide, avec la panoplie impressionnante de films américains (Je n'ai en tête que Docteur Folamour mais il y en a bien d'autres) décrivant l'imminence de la catastrophe nucléaire et du péril rouge...

Benjamin 24/10/2006 14:42

Effectivement, mais de toutes les menaces qui pèsent ou ont pesé sur l'humanité, c'est peut-être la première qui implique autant chacun d'entre nous. Donc, à mon sens, tous les efforts d'éducation sont les bienvenus, même les films à gros budget.