Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des Bactéries et de l'Evolution

De la perfection en Biologie

22 Juin 2006 , Rédigé par Benjamin Publié dans #Evolution

De deux choses l'une : soit les êtres vivants sont le produit d'un processus naturel, incroyable mais non impossible, l'évolution, soit ils sont le produit d'une création (je passerai sur les nuances intermédiaires où seul l'Homme a été créé). Quels qu'en soit les moyens, technologiques ou surnaturels, la création de vie à partir de molécules inanimées nécessite une compréhension très fine de la structure du vivant combinée à une approche rationnelle. Si l'on ajoute (ce qui est raisonnable) que la création arrive pour le bien du créé, on en déduit que les êtres vivants devraient être aussi parfaits que possible. Le niveau d'ingénierie disponible nous est bien sûr donné par la complexité du corps humain, de la biologie cellulaire...

En revanche, l'évolution par sélection naturelle procède par changements progressifs (et ce même dans le cadre de la théorie des équilibres ponctués). De plus, l'évolution n'a pas de vision à long terme, car la sélection naturelle favorise l'individu le mieux adapté à chaque génération. L'histoire évolutive suit donc une sorte de chemin de facilité qui n'aboutit pas nécessairement à un optimum.

Considérons maintenant un organisme vivant (un homme par exemple), et imaginons que nous avons le niveau d'ingénierie nécessaire pour le créer de toutes pièces. Personnellement, la prermière chose que je changerais, c'est l'oeil (non,, le reste ça va, merci). On le tient pour un aboutissement de l'évolution (ou pour un argument anti évolution tant il est complexe et parfait), mais à y regarder de plus près, il est mal fini! Pour simplifier, un câble part de chaque cellule de la rétine pour rejoindre le nerf optique, et ces câbles partent devant la rétine (entre elle et l'image) pour replonger au travers de celle-ci, ce qui a pour conséquence la tâche aveugle au milieu de la vision que l'on utilise dans certaines illusions d'optique. Evidemment, cette tâche aveugle n'a pas de conséquences dramatiques (notre cerveau reconstitue les images même si notre oeil est immobile), mais bon, si "on" peut faire oeil complexe comme le nôtre, "on" aurait dû être capable de le faire mieux sans effort supplémentaire! L'histoire naturelle est bien sûr pleine d'autres exemples de ces structures imparfaites évoluées à partir de formes qui marchaient bien dans le passé. On fait avec.

Ce principe de la non-perfection (ou de la sub-optimalité) n'est pas directement une preuve de l'évolution, mais à coup sûr un argument à opposer au créationnisme. Il y en a d'autres du même type, comme l'absence de morale ou de gentillesse dans la nature, moins pertinents car on peut les contourner par l'invocation d'une punition céleste, etc. Pour les raëliens (que je salue), les extra terrestres qui nous créés ont fait disparaître les dinosaures jugés trop dangereux ou trop moches, bref, dans l'idée d'améliorer la nature pour nous ; ces êtres parfaits ont oublié de nous débarrasser de la peste, des murènes, des endives cuites et de la crédulité.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Eugénie 28/06/2006 15:58

Tu nous fais un article sur le platypus bientôt ?

Eugénie 28/06/2006 15:56

Moi j'aime les endives cuites !