Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des Bactéries et de l'Evolution

Provocateur, mon cher Watson!

20 Octobre 2007 , Rédigé par Benjamin Publié dans #Science & Société

Jusqu'à ces derniers jours, James Watson était avant tout le co-découvreur de la structure de l'ADN en 1953, une des découvertes majeures en Biologie et encore abondamment citée de nos jours. il reçut pour cela en 1962 le prix Nobel de Physiologie/Médecine, avec son collaborateur Francis Crick aujourd'hui disparu, et Maurice Wilkins, l'inconnu de service (une autre fois, je vous raconterai comment ils ont un peu usurpé cette découverte). Désormais, il est devenu beaucoup moins respectable pour avoir déclaré dans une interview au Sunday Times que "l'intelligence des Africains n'était pas la même que la nôtre", et que cela devait être pris en considération dans les domaines de l'entreprise et de l'aide au développement, mais, prétend-il, sans recommander une quelconque discrimination. Dans la plus pure tradition colonialiste-paternaliste, on remarque dans ces propos (et les justifications ultérieures) qu'il n'a aucune animosité envers les Africains, ils lui paraissent juste... intelligents à leur manière, et même, "certains d'entre eux sont doués". Watson invoque hâtivement une justification de génétique évolutive: pour lui, des populations évoluant indépendamment et relativement isolées géographiquement ne pouvaient développer les mêmes capacités intellectuelles. A ceci, on peut opposer plusieurs arguments: tout d'abord, l'Afrique a été le berceau de l'humanité et bien malin celui qui pourra dater l'apparition de l'intelligence à laquelle Watson fait référence. Ensuite, l'humanité qui peuple aujourd'hui la Terre est issue de plusieurs migration successives venues d'Afrique et non d'une seule, ce qui contredit la notion d'isolation des populations. Enfin, la diversité génétique des populations d'Afrique est considérable, ce qui interdit de considérer toutes les populations d'Afrique (même subsaharienne) comme une seule population génétiquement homogène. En outre, les bases génétiques de l'intelligence restent à démontrer. D'ici là, ces déclarations intempestives et dépréciatives sont à bannir de toutes les bouches, de toutes les plumes, et pas seulement des scientifiques.

Pour la couverture médiatique de cet incident, voici quelques liens: sur Libération (où l'auteur de l'article se préoccupe plus de racisme que des découvertes de Watson, mais bon, ça se tient), le Monde et le Figaro. Je ne saurais trop vous recommander des articles en version originale, comme ici et , tant le sens des mots employés est important.

Il va de soi que James Watson a payé comptant ce dérapage de trop, en étant acculé à l'annulation de sa tournée européenne, et ce à commencer par des apparitions au Science Museum de Londres et le Festival des Idées de Bristol qui ne voulaient plus de lui. Il est également déchu de ses responsabilités au Cold Spring Harbor Laboratory, l'Institut même où il avait travaillé avec Crick. En deux jours, Watson a perdu la plus grande part de son prestige; quand on obtient un Prix Nobel, on devrait bien réflechir avant de parler en public, ou alors passer sa retraite à pêcher la truite.

Il est curieux de constater que Watson est dabord appelé "un prix Nobel" dans les titres de ces articles français, alors que la découverte de Watson et Crick est souvent considérée comme la plus importante dans la Biologie du XXème siècle. En revanche, les titres des articles anglophones se réfèrent à lui comme un simple "scientist", ou encore un "DNA pioneer". Voilà qui m'est bien égal, je préfère l'opéron lactose de Jacob et Monod (prix Nobel 1964 avec Lwoff). Bref, il semble qu'en France on soit "Nobel" avant d'être une  personne, comme si cela conférait  une aura d'infaillibilité et rendait les dérapages encore plus scandaleux. Sans doute faut-il rappeler que le prix Nobel ne protège pas contre la bêtise, qu'on obtient ce prix pour des travaux scientifiques et non pour ses qualités humaines et humanistes, et enfin que nombre de lauréats se sont déjà discrédités., comme William Shockley le bien nommé.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

5678 02/09/2009 00:31

Haha, c'est amusant de voir des minables s'acharner sur l'un des plus grands scientifiques du XXème siècle.
 
Il n'a pas dit que les noirs étaients moins intelligents ; il a dit qu'ils l'étaient différemment. Et il est aujourd'hui prouvé que les africains ont un QI moins élevé, mais ce n'est apparamment pas génétique.
 
Les pseudo arguements que tu avances pour réfuter les propos de Watson sont bidons et tu le sais ; le seul qui pourrait presque tenir la route est le troisième.
 
Bref, amusez-vous bien entre déchets, ciao

Enro 12/12/2007 12:00

Et l'affaire rebondit avec ironie, au détriment de Watson !!

Benjamin 21/10/2007 11:13

Haha, en fait je me suis torturé des heures pour trouver un titre avec une meilleure assonance, comme "pas si héréditaire, mon cher Watson!", mais ça ne collait pas tout à fait au contenu... alors j'ai fait simple.Merci pour le lien!

Enro 21/10/2007 10:52

Pour compléter ta revue de presse, je me permets de recommander cet excellent article du Sunday Times qui jette quelques lumières sur la personnalité de Watson. Un homme qui a visiblement toujours eu un goût pour les femmes (jeunes) et un ego surdimensionné (voir notamment son dernier livre, "Avoid boring people"). Mais pas la langue dans sa poche puisqu'il n'en est pas à son premier dérapage... P.S. Bravo pour le titre, je suis jaloux de ne pas l'avoir trouvé moi-même !