Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des Bactéries et de l'Evolution

Géolitique

3 Octobre 2007 , Rédigé par Benjamin Publié dans #Science & Société

Cet été, vous avez peut-être pu voir des images insolites de drapeau russe (en titane!) au fond de l'océan Arctique. Ce drapeau n'est pas arrivé là tout seul, il y a été planté par une mission scientifique russe dont le mérite est double: avoir collecté des échantillons de faune et de flore jusque-là inaccessibles, et rappeler les prétentions de la Russie sur le pôle Nord et ses richesses minérales. La Russie justifie actuellement ces envies territoriales par des études montrant que le pôle Nord est l'extension géologique de la Russie. En substance, des géologue russes ont montré que la dorsale Lomonosov reliait leur pays au pôle (il va de soi que les autres pays sont en désaccord, et que l'affaire fait du bruit chez les scientifiques). Un coup d'oeil à une carte physique encore grossière de la région achèvera de vous convaincre qu'il s'agit surtout de foi:

pole-nord.gif


Mais peu importe le détail de l'histoire, je voulais surtout m'attarder sur les moyens et les prétextes. C'est fou, non? On revient au bon vieux temps où l'on justifiait des décisions politiques, voire militaires, par les sciences naturelles!  Pour qualifier cette nouvelle géopolitique influencée par la géologie, je propose le néologisme qui m'a fourni mon titre: la géolitique. Ainsi, l'indépendance de la Bretagne, l'annexion de la mer du Nord par les îles Féroé, ou encore la mainmise de l'islande sur toute la dorsale Atlantique jusqu'en Ethiopie ne seraient plus qualifiées "d'évènements géopolitiques", mais bien "d'évènements géolitiques majeurs"!

Il est vrai que les lois maritimes de l'ONU peuvent accorder, en sus des 200 milles nautiques de zone économique exclusive, une extension si les fonds convoités sont une "prolongation naturelle" de la masse continentale. Mais au nom de quoi? Dans toute cette histoire, c'est ce point de loi géolitique qui m'a le plus surpris!
Je ne pense pas que la géolitique soit une bonne chose, car tandis qu'une science a pour vocation d'expliquer le monde, la politique est l'art de se faire réélire gouverner les sociétés humaines. La tentation est forte de vouloir plier la "vérité scientifique" aux décisions politiques plutôt que l'inverse, de piloter non seulement la recherche mais aussi ses résultats... D'un autre côté, grâce à la géolitique, la géologie revivra-t-elle un nouvel âge d'or, elle qui est un peu passée de mode avec l'essor des sciences du vivant et du climat? Les géologues des Etats Unis et du Canada crouleront-ils sous les financements pour pouvoir démontrer que le fond de l'océan Arctique est l'extension géologique de l'Amérique du Nord? De fait, on assiste à une véritable "ruée vers le Nord" (tentative de traduction de "Cold Rush"), notamment de la part du Danemark ou du Canada, qui anticipent l'exploitation des fonds arctiques, qui deviendront d'autant plus accessible que les glaces disparaissent au fil des ans.

Les géologues français pourront-ils enfin arrêter de faire de la biologie pour survivre?

geologue.jpg
un géologue déguisé en botaniste
 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

def 15/10/2007 19:51

"Ergo: bien que pragmatique..."Benjamin, j'adore ce style scientifique tout en latinismes !

Benjamin 09/10/2007 12:10

@Romain: même s'il est salutaire de "laisser sortir", il faut aussi convenir que tout n'est pas blanc ou noir. Je m'explique: on peut blâmer le Danemark pour anticiper la fonte des glaces de l'Arctique, alors que c'est probablement le pays qui utilise le plus d'énergie éolienne au monde, où les citoyens préfèrent le vélo à la voiture, etc. Ergo: bien que pragmatique (ou cynique ou fataliste) le Danemark se soucie du changement climatique et de la crise énergétique.@miniTAX: excellent contrepoint à la "géolitique". Disons que dans le cas de Kyoto le consensus scientifique a influencé la politique plutôt que l'inverse. D'autre part, ce protocole ne sert pas les intérêts d'un pays en particulier (ha si, la Russie...)

Romain 04/10/2007 14:00

Autant pour moi j'ai fait un "racourcis" un peu rapide néanmoins il suffit de remplacer le mot "calote polaire" par permafrost et mon commentaire garde tous son sens. Et on peu meme ajouté au emision de CO2 une émission de méthane.

Manu 03/10/2007 22:54

Ouaaaaa ! Mais c'est FOG ! Le GRAND Fog ! Force et honneur !

miniTAX 03/10/2007 19:16

Romain,
Les chercheurs n'ont jamais dit que les calottes glaciaires contiennent de grosse quantités de CO2. Ne mettez pas sur leur dos des choses fausses.

Benjamin,
On a bien utilisé la "science climatique" pour mettre en place Kyoto et lorgner une "gouvernance écologique mondiale" non ?